La préfiguration dans l’art et la politique : changer nos rapports aux solutions

Zoom : https://zoom.us/j/99163141338

Noémie Fortin
Vincent Beaulieu

Comment construire l’utopie maintenant? En se posant cette question, plusieurs se retrouvent face à deux problématiques : 1. Comment réaliser l’avènement d’un nouveau paradigme socio-économico-politico-environnementalo-culturel diamétralement différent de celui dans lequel nous nous trouvons; 2. Comment s’assurer que l’utopie visée pour demain ne soit pas fixée dans la réalité d’hier. 

La préfiguration désigne un certain lien d’identité entre les moyens et les visées. Autrement dit, un mouvement ou une action préfigurative consisterait en la réalisation actuelle – mais probablement imparfaite – d’un idéal souhaité. De plus, l’action préfigurative n’attend pas l’avènement d’un nouveau paradigme social (ex. une révolution politique ou la chute du système économique) pour la réalisation de l’idéal souhaité; elle opère en dépit du contexte dans lequel elle prend forme. L’apparition du concept de la préfiguration est attribuable à Carl Boggs et son article de 1977; Marxism, prefigurative communism, and the problem of workers’ control. 

Étant face à une crise environnementale complexe, un besoin de réponses fortes et créatives se manifeste globalement. En plus des innovations technologiques et de la réorganisation politique et économique, des changements sociaux et culturels sont vraisemblablement nécessaires pour dépasser le paradigme du pétro-capitalisme. Dans ce contexte de transition, les pratiques et les formes artistiques peuvent jouer un rôle important à la réalisation des utopies. Alors que certaines de ces formes artistiques sont cloisonnées dans une critique de la réalité présente, d’autres préfigurent un monde social, économique et écologique plus soutenable et équitable.

À la croisée de la philosophie politique et de l’analyse de pratiques artistique actuelles, les panélistes proposent des cas de figures de mouvements de contestation sociale (anti-mondialisation/altermondialiste, Occupy, printemps québécois 2012, grève pour le climat) et d’art environnemental (Olafur Eliasson, Edward Burtynsky, Maryse Goudreau, Diane Borsato) pour dresser un portrait des enjeux et éléments prometteurs associés aux pratiques préfiguratives.

mai 21 @ 16:00
16:00

Salle A

Français