LA GRANDE TRANSITION 2023

18-21 mai 2023, Tiohtià:ke/Montréal, Canada
Organisé par Alternatives et Historical Materialism

Lutter en temps de crise globale : Repolitiser, Imaginer, Réaliser

Nous vivons dans une époque marquée par une crise globale (écologique, économique, sociale et politique) qui nécessite une rupture civilisationnelle avec le système capitaliste dans toutes ses dimensions.  Par exemple, la résurgence d’une suprématie blanche décomplexée et du nationalisme populiste des droites est un phénomène global affectant surtout les groupes marginalisés. De plus, l’approfondissement de la crise écologique et le climat de guerre relance une culture machiste de contrôle du corps des femmes et de la nature. Ce contexte souligne l’imbrication des subordinations raciales et genrées au capitalisme; il s’agit d’un système racialisé, colonial et genré. Nous nous devons donc de penser les scénarios de dépassement du capitalisme, notamment par un socialisme intersectionnel, libérateur, démocratique et écologiste. 

Il est impératif de retracer les relations entre les systèmes de pouvoir – que ce soit le colonialisme, le patriarcat, la suprématie blanche, ou la cishétéronormativité – afin de cerner les différentes manières dont le capitalisme ordonne les corps et les territoires. Bien que les différents espaces géographiques et numériques soient distincts, ils restent interconnectés dans les hiérarchies permettant l’exploitation de personnes vulnérabilisées. Penser le capitalisme devrait permettre d’articuler les parallèles et les intersections entre la race, le genre, la sexualité, la religion, le patriarcat, l’écologie et les classes et de les voir comme composantes d’un système d’exploitation multifacettes. Nous nous devons donc de reconnecter à deux niveaux: reconnecter les systèmes d’oppression pour bien comprendre leur impact sur le monde, mais aussi se reconnecter au monde pour bien l’imaginer, lutter pour son émancipation et le transformer. Il s’agit de créer des liens de confiance en s’assurant que les dynamiques de subordination sont pensées vers un réel démantèlement des systèmes actuels.

Afin de passer de la résistance à une transformation sociétale, il faut un véritable projet de transition hors du capitalisme, en s’appuyant sur les savoirs critiques produits tant à l’université que dans les mouvements sociaux. L’événement international La Grande Transition : Lutter en temps de crise globale invite donc les citoyens-nes de divers horizons (activistes, syndicalistes, membres d’un parti politique, étudiant-e-s ou universitaires) à réfléchir à cette question depuis trois axes : Repolitiser, imaginer et réaliser. Cette rencontre vise à renforcer les liens entre universitaires et militant-e-s, mais aussi entre milieux anglophones, francophones et autochtones. Il s’agit aussi de promouvoir des idées postcapitalistes en les introduisant à un public non-initié.

Les panels ou ateliers de 3 à 5 participant.es seront favorisés, mais les présentations individuelles seront aussi considérées pour intégration dans des panels. Les panels seulement composés d’hommes ne sont pas encouragés et la diversité est encouragée. En plus du format typique de conférence, nous vous invitons à soumettre des ateliers pratiques, des performances artistiques et culturelles, des actions militantes ainsi que tout autre format créatif. Le métissage théorique, pratique et artistique peut produire la politisation nécessaire pour réaliser nos rêves collectifs.

Nouvelle date limite : 10 novembre 2022
Pour soumettre: https://edito.lagrandetransition.net
Pour information: info@lagrandetransition.net

Lire l’appel au complet

Inscrivez-vous à notre infolettre!

* indicates required